Velouté de butternut aux châtaignes et aux épices

0
Cucurbita pepo (butternut squash). Location: M...

Image via Wikipedia

Hier, au marché, je suis tombée sur l’étal de producteurs bio. Ils proposaient une grande variété de ces fameux légumes oubliés qui font le bonheur des magazines et autres blogs culinaires : Panais, topinambours, rutabaga, tubéreuses de toute forme. Ma curiosité légendaire a donc été piquée, j’ai alors jeté mon dévolu sur une courge butternut (doubeurre en français).

Ce matin, me voici surfant sur internet, à la recherche d’inspiration, et surtout sur des conseils de cuisson. Mon but : faire un velouté qui me permettrait d’étrenner dignement les mini-cocottes que ma chère amie Catherine m’a gentillement offert la veille !

Je vous livre donc ici, étapes après étapes, cette recette :

Velouté de butternut aux châtaignes et aux épices

Pour 4 personnes

Ingrédients :

1 courge butternut
1 carotte
1 échalote
450 g de châtaignes entières épluchées
25 g de beurre
1 l de lait
1 cuil. à café de cannelle moulue
1 1/2 écorce de macis ou 1 cuil. à café de noix de muscade
1 pincée de piment d’espelette
1 pincée de 4 épices
feuilles de coriandre
sel, poivre

Matériel :

1 faitout, 1 blender

Préparation :

Coupez en tronçons puis en gros dés la courge butternut. Coupez en gros dés la carotte.


Faites revenir l’échalote émincée dans le beurre, dans le faitout, feu moyen.  Rajoutez la courge butternut, la carotte, et les châtaignes dans le faitout. Versez le lait. Rajoutez toutes les épices et remuez. Couvrez et laisser cuire 40 min.


Transvasez la préparation dans le blender et mixez jusqu’à obtention d’une crème voluptueuse.

Transvasez la préparation dans des plats de présentation. Rajoutez quelques feuilles de coriandre. Dégustez bien chaud.

Ce genre de recette peut être préparé à l’avance. Il suffit de réchauffer le velouté juste avant de le servir.

Lasagnes

1

Ce soir, je me suis attaquée à un classique de la cuisine italienne : les lasagnes

Il s’agit de nouveau d’une première pour moi, et j’avoue que jusqu’à la première bouchée, j’ai longtemps douté du résultat.
Notez que par rapport à beaucoup de recettes de lasagne, j’ai remplacé la béchamel par le fromage de ricotta et de mozarella di Buffala. Je trouve au final le résultat plus digeste.

Voici donc livré ma recette de lasagne :

Lasagnes

Lasagna

J’ai emprunté cette photo, n’ayant pas eu l’occasion de prendre en photo mon plat, mais je vous jure, j’ai vraiment fait des lasagnes :))

 

Pour 4 personnes :

Ingrédients

Feuilles de lasagne
200g de viande de bœuf haché
200g de chair à saucisse
1 carotte
4 champignons de paris
1 oignon
1 échalote
5 tomates séchées
2 boites de purée de tomate
1 boite de tomates entières
2 boites de ricotta
2 mozarella di Buffala
basilic surgelé
2 feuilles de laurier
sel de céleri
sel, poivre

Ustensiles :

1 faitout, 1 wok, 1 plat à gratin

Coupez en dés la carotte, les champignons, l’oignon et l’échalote. Faites chauffer de l’huile d’olive dans le faitout, puis faites cuire l’oignon et l’échalote. Rajoutez les dés de carotte et de champignon. Saupoudrez de sel de céleri. Lorsque la préparation commence à rendre de l’eau, incorporez une boîte de purée de tomate, les tomates entières que vous écraserez, les tomates séchées coupées en dés. Vous pouvez rajouter un peu d’eau. Saupoudrez de basilic ciselé. Rajoutez deux feuilles de laurier. Couvrez et laissez mijoter 1h.

Faites chauffer de l’huile dans le wok. Incorporez la moitié de la préparation dans le wok, puis incorporez la chair a saucisse. Remuez afin de détacher la farce. Salez et poivrez. Au bout de 5 min, incorporez la viande de bœuf haché. Remuez la préparation pour détacher la viande. Rectifiez l’assaisonnement

Dans le faitout, rajoutez le restant de purée de tomate pour avoir une quantité suffisante de sauce tomate.

Préchauffez le four à 200°C.

Dans un plat à gratin, montez les lasagnes en commençant par mettre de la sauce au fond du plat. Positionnez sur la sauce des feuilles de lasagne, sans qu’elles se chevauchent, afin de couvrir toute la surface du plat. Recouvrez d’une couche de viande hachée. Sur la moitié de la surface, étalez de la ricotta et sur l’autre moitié de la mozarella di Buffala. Saupoudrez de basilic ciselé. Couvrez de sauce et recommencez l’alternance de couches jusqu’à remplir entièrement le plat. Finissez par une couche de feuilles de lasagne. Recouvrez d’une généreuse couche de parmesan rapé. Enfournez et laissez cuire 30 min.

Régalez vous !

<a href= »http://www.flickr.com/photos/adventuressheart/446213548/ &raquo; title= »Lasagna by Adventuress Heart, on Flickr »><img src= »http://farm1.static.flickr.com/238/446213548_fb1c1ff1ed.jpg &raquo; width= »375″ height= »500″ alt= »Lasagna » /></a>

Lego Star Wars III – le making of video

0

Le Dernier des Templiers

1


Difficile, en découvrant ce film, de ne pas penser au Nom de la Rose et au Troisième Testament.
Ce film, de Dominic Sena, raconte le parcours de deux chevaliers des templiers, déserteurs, qui pour se racheter une conduite acceptent d’accompagner une sorcière présumée d’un village dévasté par la peste, jusqu’à Séverac, où elle sera jugée par des moines.
Ce film amène l’atmosphère des croisades dans les 10 premières minutes, mais se transforme rapidement en un « road movie » médiéval, où le fantastique trouve toute sa place.
J’ai personnellement été happée par l’histoire, malgré quelques aspects prévisibles, et même si le thème est éculé d’après moi.

 

 

Same problem, different solution (via Flickr Blog)

0

Soooo cute !

Same problem, different solution Photos from Dreek Leeds, famkefonz, Hotash, jciv, Dusty Pixel, merobson, beinshitty, benjamingettinger, and laureen828. … Read More

via Flickr Blog

Un dîner au Café Constant

1

Ce soir, nous avions prévu de sortir pour fêter en amoureux l’anniversaire de Gilles.

Il y a plusieurs semaines, nous avions regardé l’émission de Jean-Luc Petitrenaud sur France 5. L’émission était centrée autour d’une mission de haute voltige : le chef étoilé du Ritz, Michel Roth, devait composer trois paniers et les confier à trois jeunes chefs parisiens afin de tester leur créativité et leur capacité d’adaptation.

Les jeunes chefs choisis pour l’occasion, et leurs paniers étaient :

– Eduardo Jacinto Avelar, du Café Constant : des cuisses et des foies de lapin, du chou rouge, des coings, de la cardamome, des oignons, des noix, des figues et du pourpier
– Cédric Tessier, du restaurant Le Tourbillon : des cailles, des kakis, du chou romanesco, des noisettes, de la cannelle, du comté, des litchis, du gingembre et des choux de Bruxelles
– Mickael, un jeune de la brigade de Michel Roth au Ritz : du merlan, des oursins, de l’anguille fumée, des clémentines, une courge butternut et des cacahuètes

Des trois plats composés, celui du jeune chef Eduardo Jacinto Avelar nous avait particulièrement impressionné. Non seulement il a su utiliser tous les ingrédients, mais il a su les assembler dans une recette aussi originale qu’appétissante : Cuisses de lapin farcies aux foies et figues, servies avec un cannelloni de coings et chou rouge.

Suite à cette émission, nous avons donc décidé de découvrir par nous même la cuisine de ce chef, au demeurant fort sympathique.

Nous avons adoré notre soirée. Une première remarque en préambule, le Café Constant ne prend pas de réservation. Par conséquent nous y sommes allés tôt pour être sur d’avoir une table.

La découverte de la carte nous a permis de cerner la thématique de ce restaurant, annexe du célèbre restaurant de Christian Constant, le violon d’Ingres : Brasserie nouvelle vague.

Notre choix s’est arrêté en entrée sur du saumon mariné façon « hareng pomme à l’huile » en suggestion du jour et une tarte fine de gambas grillées, salade de pousses d’épinard et sauce citronnelle. En plat, des noix de St Jacques au beurre demi-sel, pousses d’épinards et une basse côte de la Blonde d’Aquitaine, purée de mon enfance. En dessert, des profiteroles maison, sauce chocolat chaude et un riz au lait à la vanille.

Les produits sont très biens mis en valeur, justement aromatisés. Le service est attentionné, souriant et dynamique.

Bref, si vous avez l’occasion d’y aller, n’hésitez pas, vous ne serez pas déçus.

Eduardo Jacinto Avelar, du Café ConstantEduardo Jacinto Avelar, du Café Constant

Florence Foresti rend hommage à Piaf… ou pas :p

0

Les petites annonces, c’est fini

0

Ca y’est, Elie a annoncé la fin des petites annonces.

En souvenir de ses années de bons et loyaux services, vous trouverez ci-dessous un bêtisier trouvé sur YouTube

Chicago

0
Sears Tower, completed in 1973, introduced the...

Image via Wikipedia

J’avais publié ce petit article lors de mes débuts sur internet. Je le restitue ici, car il me rappelle de bons souvenirs !

Chicago, aussi surnommée Windy City à cause d’un vent plus que présent à certains moments de l’année, se situe au bord du lac Michigan, dans l’Etat de l’Illinois, au nord des Etats-Unis.

Scène d’affrontements entre bandes mafieuses au moment de la prohibition au début de ce siècle, le nom d’Al Capone a longtemps été associé à la ville de Chicago.

Loin de cette image faite de violence et de dépravation, Chicago est à l’heure actuelle un centre économique et culturel de premier plan.

Chicago possède l’une des première places financière au monde symbolisée notamment par le CBOT (Chicago Board Of Trade).

A proximité de cette ville se situe le premier aéroport des Etats-Unis, O’Hare, siège de la société American Airlines.

Parallèlement à cette vie économique très active, Chicago regroupe plusieurs centres d’intérêt culturel.

La musique tout d’abord. L’Opéra met à l’affiche les plus grands interprète de la scène mondiale. L’Orchestre Symphonique est lui aussi très réputé. A la baguette, D. Barenboïm, l’un des chefs d’orchestre les plus illustre de ce siècle. Et tout les étés, pour le plus grand plaisir des mélomanes, l’orchestre émigre à Ravinia Park, au nord de Chicago. On peut alors écouter des œuvres lyriques en plein air tout en se délectant d’un pique-nique sur la pelouse du parc.

D’un p oint de vue pictural, Chicago n’est pas en reste. Avec l’Art Institute de Chicago, quelques œuvres majeures de l’impressionisme y sont représentées.

D’un point de vue architectural, c’est à Chicago que les premiers grattes-ciel ont été construits. On y trouve notamment la Sears Tower (dans le quartier du Loop) et l’Hancock Tower, qui rivalisent de hauteur. En haut de ces tours, on peut profiter d’une perspective époustouflante sur le lac et sur la ville, particulière impressionnante la nuit.

Mais c’est à quelques kilomètres de là que l’on peut trouver le repaire de Franck Lloyd Wright, célèbre architecte du début du siècle. Vous pourrez observer églises et villas aménagés dans le plus pur style de cet architecte. Souvenez vous de la maison au bord de la falaise dans « Mort aux trousses » D’A. Hitchcock. C’est une maison créée par Franck Lloyd Wright.

Mes concerts de l’année

0

Je viendrais mettre à jour ce post régulièrement. Je voulais faire l’inventaire des concerts que je verrai cette année. Eh non, ce n’est pas forcément Depeche Mode :p

– 15/03/2011 : Kylie Minogue – Bercy – Paris
– 18/03/2011 : Kim Wilde – La Cigale – Paris
– 19/03/2011 : IAMX – Ancienne Belgique – Bruxelles
– 07/04/2011 : IAMX – Le Divan du Monde – Paris
– 15/04/2011 : The Human League – Le Trianon – Paris