bloglovin

0

Follow my blog with Bloglovin

Lollapalooza 2018

2

Coucou chers lecteur.ice.s,

Ce week end, un événement méritait un petit article sur le blog : Mr and Mrs B ont retenté l’expérience festivalière. Comment se fait-ce me direz vous ? Depeche Mode, évidemment ! Cet été, ils sont de tous les festivals, difficile de les louper. Après Beauregard, Musillac et Carhaix, les voilà parisiens en tête d’affiche du festival Lollapalooza Paris 2018.

lolla_1708

Notre précédente expérience avait été très très très décevante. Nous avions retrouvé des amis au festival de Werchter en Belgique lors de la tournée de 2009. C’est la seule fois où nous avons quitté le concert avant la fin. Non pas à cause du concert en lui même mais à cause de l’ambiance dans le public. Ils nous avait collé une zone VIP juste devant la scène, où quelques privilégiés se baladaient une coupe de champagne à la main, sans prêter attention au concert et gâchant la vue et l’ambiance des pauvres fans que nous étions coincés derrière les barrières. Surtout, nous étions passé d’une ambiance de folie sur les artistes précédents (Moby, Keane, Duffy) et pour Depeche Mode, d’un plat insipide…

Du coup, c’est vraiment la proximité de chez nous qui nous a motivé à prendre nos billets.

Nous sommes arrivés sur place vers 17h, sans trop se presser. Un petit passage au merchandising et à la cidrerie, nous voilà fin prêt pour trouver un spot pour le concert de DM prévu à 21h50.

Nous arrivons au moment de la prestation de Kaleo.

Nous ne connaissions pas le nom du groupe, mais avons déjà entendu ce tube sur les ondes :

Très belle prestation, une voix envoutante, bref un excellent moment.

A la fin de ce set, la foule se disperse, nous en profitons pour nous approcher stratégiquement de la scène en prévision du concert de DM.

Nous avions juste omis qu’avant DM aurait lieu le concert de Kasabian.

Et là, comment dire… on s’est retrouvé comme plongés dans la 4ème dimension. Nous étions une grappe de fans de DM inflitrés dans la masse venue voir Kasabian et sans le savoir, nous sommes retrouvé au milieu d’un pogo géant qui a duré 1h…

De quoi bien nous rappeler que nous n’avons plus 20 ans. Bon, mis à part les déplacements de foule plutôt brusques, le public était globalement bienveillant et là pour s’éclater. Aucun d’entre eux ne nous a fait sentir que nous n’étions pas à notre place et certains se sont même inquiétés de savoir si ca allait pour nous :D.

S’en suit une longue attente d’1h20 avant que notre saint Graal se produise sur scène. Grâce à notre patience, nous étions super bien placé, environ au 4ème rang devant la scène. Voici quelques clichés témoignant de l’événement :

 

(Cookeo) Risotto de céleri branche

0

Ingrédients pour 4 personnes

1 botte de céleri branche
1/2 oignon jaune
45 cl de crème fraiche liquide (30 % MG)
1 CS d’huile neutre
1/2 sachet de parmesan

Préparation (20 minutes + 10 minutes de cuisson)

Séparez les tiges et les laver une par une sous un filet d’eau.
Coupez les tiges en longues bandes (en profiter pour retirer les fils qui ressortent)
puis les couper en tout petits dés.

Emincez l’oignon.

Mettez le cookeo en mode Dorer. Ajoutez l’huile puis l’oignon. Faites cuire jusqu’à ce qu’il soit translucide. Ajoutez le céleri branche. Laissez cuire 2 minutes supplémentaires en veillant à ce que cela n’accroche pas (ajoutez de l’eau si besoin). Mettez la crème. Salez et poivrez.

Passez le cookeo en mode cuisson rapide/cuisson sous pression. Lancez la cuisson pendant 8 minutes.

Ajoutez le parmesan, poursuivez la cuisson en mode Dorer 2 minutes supplémentaires.

C’est prêt !

Vous pouvez utiliser ce risotto en accompagnement d’une viande blanche.

(Cookeo) pomme de terre knackis sauce cheddar

6

Recette du soir 🙂 Celle ci est plébiscité sur les communautés que j’épluche depuis quelques semaines. Verdict tout à l’heure !

Voici ma version avec des Knacki de volaille, 12 tranches de Cheddar, de la crème fraîche épaisse déliée avec du lait demi-écrémé. 12 minutes en cuisson sous pression.

Source : pomme de terre knackis sauce cheddar | Recettes Cookeo

Verdict après dégustation : un peu déçue. Pas assez gratiné à mon goût (remédiable probablement en passant la préparation au four) et pas assez relevé. Il faudra que j’adapte la recette.

(Cookeo) Crevettes au Porto

0

cporto

Source : Crevettes au Porto | Recettes Cookeo

Voici ma version :

IMG_0988.jpg

 

(Cookeo) Saucisses aux lentilles – YouTube

0

Voici une autre recette expérimentée avec mon nouveau Cookeo. Très bon !

(Cookeo) Endives braisées au vin blanc

0

De retour après de longs mois d’absence (et oui, la vie de « jeune » maman n’est pas de tout repos :p), c’est avec une recette que je prend la plume virtuelle !

Pour Noël, j’ai craqué pour le Cookeo de Moulinex, que j’avais vu utilisé par une de mes amie dotée de 2 gnomes comme moi :). J’avoue que j’avais été attirée par la possibilité de la programmation, et de « jeter » tous les ingrédients dans la cuve pour le laisser mijoter tranquillou sans que je doive veiller à ce que cela ne brûle pas 🙂

J’ai déjà pu expérimenter plusieurs recettes, et pas de déception jusqu’à présent.

Voici la recette du jour, tirée du site de Moulinex

ENDIVES BRAISEES AU VIN BLANC

Ingrédients pour 4 personne(s) :
Endives : 1 kilogramme
Lardons de volaille : 360 grammes
Échalotes : 2
Sucre : 5 grammes
Huile d’olive : 1 cuillère à soupe
Vin blanc : 20 centilitres
Sel : 1 pincée
Poivre

Résumé :

En mode dorer faire revenir les endives coupées dans le sens de la longueur dans l’huile d’olive avec les échalotes
Ajouter les lardons et le sucre continuer à dorer 5 mn et mettre le vin blanc sel et poivre
Puis mettre sous pression pour 12 mn

 

Pour ma part, j’ai remplacé le vin blanc par de l’eau, n’ayant pas de bouteille entamée sous la main. J’ai rajouté à la fin de la cuisson deux cuillères à soupe de crème fraiche et une cuillère à soupe de Maizena, laissé réduire en mode dorer pendant plusieurs minutes.

Nous avons bien apprécié cette recette, simple et rapide, avec ce petit coté sucré-salé que j’apprécie bien.

Valerian

4

Réalisateurs : Luc Besson
Durée : 2h18
Date de sortie : 26 juillet 2017
Casting :Dane DeHaan, Cara Delevingne, Clive Owen

Synopsis : Au 28ème siècle, Valérian et Laureline forment une équipe d’agents spatio-temporels chargés de maintenir l’ordre dans les territoires humains. Mandaté par le Ministre de la Défense, le duo part en mission sur l’extraordinaire cité intergalactique Alpha – une métropole en constante expansion où des espèces venues de l’univers tout entier ont convergé au fil des siècles pour partager leurs connaissances, leur savoir-faire et leur culture. Un mystère se cache au cœur d’Alpha, une force obscure qui menace l’existence paisible de la Cité des Mille Planètes. Valérian et Laureline vont devoir engager une course contre la montre pour identifier la terrible menace et sauvegarder non seulement Alpha, mais l’avenir de l’univers.

Mon avis :

Je préviens, mon avis ne sera probablement partagé par ceux qui sont férus de films de science fiction/exploration spatiale et autre films cultes tel que ceux de la série Star Wars.

Pour ma part, je m’intéresse peu à ce genre et en ai vu relativement peu. J’ai donc peu de références avec lesquelles comparer. Les références en ce qui me concernent sont le 5ème élément et Star Wars (sans aucun ordre de préférence).

En résumé, j’ai bien apprécié le film, mais je reconnais que le scénario est « facile » ou « sans surprise ».

Ce qui m’a plu :

– les caractéristiques du peuple autour duquel est construit l’intrigue du film, les habitants de la planète Mül
– la beauté des décors et des représentations d’extra-terrestres => Difficile de ne pas faire le lien avec le 5ème élément, dans le bon sens du terme !
– le passage intégrant la contribution de Rihanna, plus riche que ce à quoi je m’attendais

Ce qui m’a moins plu :

– Certaines incohérences / raccourcis dans l’enchaînement de certaines scènes
– Le manque de profondeur dans l’intrigue

J’ai donc passé un bon moment mais je comprends les critiques.

Ma note : 3,5 sur 5

La nuit des musées 2017 – Visite de l’exposition Picasso Primitif au musée du Quai Branly

0

 

A l’occasion de la nuit européenne des musées 2017, j’ai pu me rendre au Musée du Quai Branly pour visiter l’exposition Picasso Primitif.

J’ai pu profiter en début de visite d’une visite guidée express, permettant d’apporter du contexte et des anecdotes très appréciable.

A dire vrai, je ne suis pas sensible à Picasso, mais j’avoue ne jamais avoir fait le rapprochement entre certaines de ses oeuvres et l’art Primitif. Cette exposition m’a permis de le découvrir et je trouve cela très intéressant.

Je commence par vous livrer les merveilleuses installations lumineuses à l’extérieur du musée.

20170520_225331

L’exposition en elle même mêle des oeuvres de l’artiste mise en parallèle d’oeuvre d’art primitif. Certaines étaient la propriété de Picasso, d’autres ont pu croiser son parcours. Certaines sont simplement exposées pour souligner le lien entre l’art primitif et l’Oeuvre de Picasso.

 

 

Au sortir de l’expo, petit clin d’oeil à mon P Junior, la tour Eiffel s’est illuminée, j’en ai profité pour faire une petite photo ainsi qu’une vidéo :

20170520_230511

Tous en scène – Sing

0

Réalisateurs : Garth Jennings
Durée : 1h48
Date de sortie : 25 janvier 2017
Casting : (FR) Patrick Bruel, Jenifer Bartoli, Elodie Martelet, Sacha Perez, Laurent Gerra / (EN) Matthew McConaughey, Reese Witherspoon, Seth MacFarlane, Scarlett Johansson, John C. Reilly, Taron Egerton, Tori Kelly, Jennifer Saunders

Synopsis : Buster Moon est un élégant koala qui dirige un grand théâtre, jadis illustre, mais aujourd’hui tombé en désuétude. Buster est un éternel optimiste, un peu bougon, qui aime son précieux théâtre au-delà de tout et serait prêt à tout pour le sauver. C’est alors qu’il trouve une chance en or pour redorer son blason tout en évitant la destruction de ses rêves et de toutes ses ambitions: une compétition mondiale de chant. Cinq candidats sont retenus pour ce défi: Une souris aussi séduisante que malhonnête, un jeune éléphant timide dévoré par le trac, une truie mère de famille débordée par ses 25 marcassins, un jeune gorille délinquant qui ne cherche qu’à échapper à sa famille, et une porc épic punk qui peine à se débarrasser de son petit ami à l’égo surdimensionné pour faire une carrière solo. Tout ce petit monde va venir chercher sur la scène de Buster l’opportunité qui pourra changer leur vie à jamais.

Mon avis :

 

J’ai passé un excellent moment. J’avoue avoir été happée par l’intrigue, j’ai bien apprécié la bande son. Cerise sur le gâteau, P Junior s’est éclaté !!!

Ma note : 5 sur 5

5 etoiles